Créer la taxonomie des emplois

par Nicolas Sacchetti

« Nous analysons les données relatives à la force de travail des compagnies, » affirme Benjamin Zweig. Il est professeur auxiliaire d’économie à la Leonard N. Stern School of Business de New York, et PDG de Revelio Labs, une société de renseignement sur les professions, qui indexe des centaines de millions de dossiers demplois publics pour créer la première base de données universelle en ressources humaines au monde. 

L’idée de l’entreprise est de construire une base de données des ressources humaines, pour toutes les compagnies du domaine public. Tout ce qui touche les profils que les professionnels publient en ligne, ceux des candidats recherchés par les firmes, en passant par les dépôts de demande d’immigration, les avis de licenciement, et les statistiques gouvernementales est comptabilisé. « Toutes ces informations nous renseignent sur le fonctionnement interne des effectifs des compagnies, ainsi que sur la situation et les relations professionnelles des gens », explique Zweig.

« Cette base de données possède une taxonomie universelle partagée », explique Zweig. Afin que l’intelligence artificielle (IA) puisse s’adapter à la linguistique humaine et comprendre les synonymes utilisés pour différents titres de profession, tel qu’avocat/plaideur, on utilise le traitement automatique du langage naturel (TALN). En anglais : Natural Language Processing NLP

Un défi du TALN est la description de tâches d’une même profession entre différentes compagnies : « Un gérant de produits chez Facebook est un emploi autre que gérant de produits chez JP Morgan. La composition du travail diverge sur plusieurs points. » À des fins d’analyse et de compréhension des similitudes et distinctions entre les emplois, la collecte de curriculum vitæ est un précieux atout. Il s’avère que cette collecte de curriculum vitæ offre davantage d’informations permettant de catégoriser les emplois par rapport à se fier uniquement au titre de l’emploi. Il en est de même pour la classification des habiletés.

« L’IA est utilisé par Revelio Labs pour créer la taxonomie. Ceci passe par un traitement en profondeur du TALN avec l’objectif d’apprendre la représentation de ce qu’est un emploi. » — Benjamin Zweig

Benjamin Zweig a donné cette conférence dans le cadre du Congrès sur les politiques, les pratiques et les processus liés à la performance de l’écosystème d’innovation P4IE présenté par le Partenariat pour l’organisation de l’innovation et des nouvelles technologies (4POINT0). L’événement s’est tenu en visioconférence du 11 au 13 mai 2021.

Ce contenu a été mis à jour le 2022-06-07 à 15 h 04 min.