Les nouvelles technologies comme outils de performance industrielle, le cas de Cordé Électrique

Lise déziel, PDG de Cordé Électrique Inc.

par Nicolas Sacchetti

L’industrie 4.0 révolutionne la performance de la chaîne de production. Toutefois, sans une culture aguerrie d’amélioration continue, la performance sera éphémère. Lise Déziel, PDG de Cordé Électrique, partage son expérience du tournant technologique de son entreprise de harnais électriques. 

À ne pas s’y confondre. Cordé Électrique n’est pas dans le domaine de l’alpinisme ou de l’équitation. Un harnais électrique est un groupe de fils mis ensemble pour alimenter des composantes de machines, tels les phares d’une voiture. La compagnie de Déziel fabrique ces harnais électriques qui entrent dans la constitution de véhicules de transport terrestre, d’équipement médical, et d’électroménagers. 

Forte d’une expérience de 15 années dans le domaine électrique, en 2010 Déziel fonde Cordé Électrique. Au départ, son objectif était de devenir entrepreneure avec une dizaine d’employés·es. Trois ans plus tard, elle en était rendue à 45.

Performance dans la chaîne de production

Lors d’une visite de l’usine à un client, celui-ci remarque la perte de temps dans la chaîne de production. Déziel réalise à ce moment que sa compagnie pourrait être plus performante. Il y avait effectivement trop de manipulations dans la chaîne de production.

La PDG en avait perdu la visée efficiente. Le carnet de commandes bien rempli et la charge de travail toujours grandissante l’avaient empêchée de faire un retour réflexif sur l’évolution de son entreprise. Cet évènement marqua le début de la transformation vers le 4.0.

« Lise, il faut que tu regardes ce qui se passe autour de toi. Inspire-toi des meilleurs et deviens une leader au lieu d’être juste une gestionnaire. »

— Lise Déziel, PDG de Cordé Électrique

Elle a alors travaillé à bâtir une équipe avec des forces et des personnalités complémentaires en génie électrique, mécanique industrielle et en programmation. Pour madame Déziel, la performance est une question de leadership, de savoir-être, et d’intelligence émotionnelle. C’est ce qui lui a permis de construire une équipe autonome équilibrée par des forces additionnelles.

Communication

Elle s’est attardée à établir avec son équipe la vision de l’entreprise au travers de communications décomplexées et franches, soit : « optimiser tous les processus de l’entreprise, réaliser le plan d’expansion nord-américain et consolider notre position au rang des meilleures entreprises de l’industrie québécoise. »

Cordé Électrique a ainsi pu rédiger un plan d’action afin d’entamer le virage 4.0. C’est en se basant sur des technologies de pointe que l’entreprise assure de la qualité et la durabilité de leurs harnais électriques. Il ne faut pas oublier non plus que le 4.0 nécessite de l’investissement annuel dans l’amélioration des technologies et dans la formation continue du personnel pour rester à l’avant-garde du marché.

Prix

En avril 2017 — Lise Déziel remportait un Envol, nom du trophée du concours Les Mercuriades, dans la catégorie Accroissement de la productivité Lowe’s : « [Cet Envol] récompense une stratégie novatrice qui a permis d’accroître la productivité de l’entreprise, se traduisant notamment par l’augmentation de l’efficacité organisationnelle. » 

Au mois de novembre 2019, Lise Déziel a aussi remporté le prix Leader industrie 4.0 lors du Sommet des femmes dans l’industrie manufacturière réalisé par Sâadia Lakehal, PDG d’Emperia Industries Connect.

L’art de la gestion inclusive mène à la pérennité de la performance. « L’innovation, on ne peut que la stimuler, on ne peut pas l’imposer », précise Lise Déziel.

Ce contenu a été mis à jour le 2022-11-18 à 21 h 36 min.