L’intégration sécuritaire des drones dans l’espace aérien

par Nicolas Sacchetti

L’industrie aérospatiale est en profonde transformation. L’émergence de taxis aériens, d’aéronefs avec dispositif de pilotage automatique, de pilotage à distance (téléguidé), et de drones apporte un vent de nouvelles technologies transformant le ciel aérien et les sociétés de demain. 

Frank Matus a participé le 13 mai 2021 à la conversation sur les défis relatifs à la conception de drones et à leur intégration dans l’espace aérien lors de la première Conférence P4IE du Partenariat pour l’organisation de l’innovation et des nouvelles technologies 4POINT0

D’entrée de jeu, Frank Maus explique : « l’innovation dans le secteur de l’aérospatiale doit se faire avec un système de gestion de la sécurité. » Il est directeur des solutions numériques du trafic aérien (Amériques) pour le Groupe Thales, une multinationale française. Thales conçoit et construit des systèmes électroniques pour différents marchés tels que les forces armées, la sécurité de l’identité numérique, l’aéronautique et les transports.

Pilotage automatique 

Présence de drones à l’inauguration du Président Biden

L’espace aérien mondial est un système complexe et interrelié. Les drones en font dorénavant partie. Les systèmes sans pilote sont de plus en plus utiles : inspection des bâtiments, surveillance des routes, situations d’urgence pour les premiers intervenants. On peut aussi s’en servir pour la livraison de marchandise, tel un colis à la porte d’un client, ou une commande de restaurant. Presque instantanément. Le divertissement fait aussi partie de l’éventail des possibles de cette technologie. Frank Matus mentionne la présence des drones à l’inauguration du Président Biden en janvier dernier. 

Sécurité

Ces nouvelles possibilités posent un défi : trouver comment innover de manière sûre et efficace, sans perturber le système mondial de gestion de l’espace aérien. Dans cet espace aérien doivent coexister l’aviation commerciale, civile, militaire, les hélicoptères, les aéronefs téléguidés, ainsi que les drones.

« Notre façon de construire et d’intégrer les drones, en travaillant à partir d’un ensemble commun de règles dans le monde entier, aidera à comprendre comment les drones peuvent être utilisés pour opérer en toute sécurité dans la structure de l’espace aérien. »

Frank Matus, directeur des solutions numériques pour le trafic aérien, Groupe Thales

Pour le directeur des solutions numériques, la pandémie de COVID-19 a offert une fenêtre d’opportunité à l’aviation. Autour des cinq prochaines années, le marché mondial pourra se remettre des conséquences de la pandémie et planifier les prochaines étapes de l’implantation des drones dans le transport aérien.

Frank Matus, directeur des solutions numériques pour le trafic aérien, Groupe Thales

Les plateformes numériques

Le tournant numérique de l’aérospatiale se voit ralenti à cause de l’extrême importance de la sécurité. Malgré tout, un assez grand nombre de firmes se sont converties à l’infonuagique (cloud computing) et à l’analyse des mégadonnées. 

L’innovation technologique de l’aviation est au stade de l’intégration du système de l’espace aérien. Soit inclure dans l’ensemble du système les aéronefs avec de grandes différences de performance, l’aviation téléguidée avec celle nécessitant un pilote, les vols planifiés et non planifiés.

« Nous ne pouvons pas considérer les opérations de drones comme séparées du reste de l’écosystème réglementaire, elles doivent vraiment en faire partie », rappelle Frank Matus.

Utilisation sûre, sécurisée et efficace des drones

Frank Matus présente 10 considérations pour faciliter l’utilisation à grande échelle des drones. La navigabilité aérienne est la performance de l’aéronef. L’utilité pour laquelle il a été conçu. L’éventail des possibles peut être du simple jeu dans un parc, jusqu’à la traversée de l’océan.

Suit la Certification de pilotage – opérations avancées. Les compétences du pilote et les heures de vol accumulées vont de pair avec l’aéronef dont il a la charge, téléguidé ou piloté à même l’appareil. 

Les Infrastructures au sol soutiennent les opérations au-delà de la visibilité directe des drones. La technologie cellulaire, les systèmes de radar, et les capteurs visuels définissent l’espace aérien pour s’assurer de l’harmonie entre les systèmes sans pilote et les aéronefs pilotés.

L’Approbation de la mission est dépendante de la navigabilité de l’espace aérien et des infrastructures disponibles pour assurer le bon déroulement du transport.

L’Aménagement de l’espace aérien est socialement important. Le voisinage d’un aéroport se mesure en kilomètres. Habiter dans la périphérie équivaut à amputer la qualité de vie à cause des vols en basse altitude de jour comme de nuit. L’aménagement de l’espace aérien est donc d’une importance capitale. 

Vient ensuite la Gestion de la flotte aérienne pilotée, téléguidée et celle munie de pilote automatique. Les interactions homme/machine, et éventuellement machine/machine seront de plus en plus fréquentes. « Ainsi, avoir un seul pilote pour plusieurs drones est probablement la direction future », explique Frank Matus. 

La Connection internet sécurisée est essentielle afin d’éviter les cyberattaques. Le Contrôle aérien et la Protection des zones critiques sont aussi des points névralgiques à cette industrie.Il faut protéger les zones d’exclusion de vol comme l’environnement d’une centrale nucléaire, ou d’autres endroits où le trafic aérien est interdit. Pour ce qui est des Services de valeur ajoutée, l’évolution se fait selon les possibilités technologiques.

Cadre de sécurité et de confiance

Frank Matus conçoit qu’éventuellement, la certification de pilotage sera liée à un registre national numérique. Ainsi, pour faire voler un drone, votre identité sera validée dans la base de données de la sécurité nationale et débloquera le potentiel de votre mission.

« Thales est le mélange entre la politique publique, les technologies existantes et futures. »

Frank Matus, directeur des solutions numériques pour le trafic aérien, Groupe Thales

Panélistes

Charlotte Laramée : Accélérer la croissance de l’industrie aérospatiale canadienne

Marc Moffat : Former les télépilotes de demain

Frank Matus : L’intégration sécuritaire des drones dans l’espace aérien

Ce contenu a été mis à jour le 2022-09-14 à 22 h 25 min.