Accélérer la croissance de l’industrie aérospatiale canadienne

par Nicolas Sacchetti

Charlotte Laramée, vice-présidente des opérations chez Aéro Montréal — la grappe aérospatiale du Québec — présente les conclusions clés des défis à relever afin d’accélérer la croissance du secteur de l’aérospatial canadien. 

Dans le domaine de l’industrie aérospatiale, le potentiel de réalisation est bien présent au niveau national, mais un manque à gagner est identifié au niveau de la capacité à commercialiser les nouvelles technologies. Charlotte Laramée établit le lien entre la problématique de commercialisation et la capacité de présenter aux utilisateurs les produits dans un environnement opérationnel.

Deux solitudes, un pays

La vice-présidente des opérations d’Aéro Montréal pointe le manque de collaboration entre les initiatives de l’Est et de l’Ouest du Canada. Pour Mme Laramée, cette collaboration permettra de positionner le pays comme l’un des leaders de l’industrie et mieux promouvoir les technologies canadiennes à l’international.

Principales conclusions

Selon les résultats de recherche d’Aéro Montréal, les programmes gouvernementaux sont mal adaptés aux besoins de l’industrie lorsque vient le temps de présenter les technologies aux clients potentiels, aucun n’est consacré aux RPAS (drones) — Remotely Piloted Aircraft System

Les résultats pointent aussi le manque d’une phase de précommercialisation au Québec en ce qui a trait au financement de projet à l’échelle de maturité technologique TRL 7 à 9 (Technology Readiness Level), particulièrement pour les systèmes autonomes. Il est question ici de maturité technologique où le prototype fait ses premiers essais en environnement opérationnel (7), allant jusqu’à l’application technologique à sa forme finalisée (9).

Les utilisateurs recherchent des solutions clés en main pour améliorer le potentiel d’usage. Charlotte Laramée explique : «  Nous devons faire en sorte que la clientèle ait le soutien nécessaire pour bien intégrer nos nouvelles technologies. »

Outils de promotion industrielle

La grappe de l’aérospatiale du Québec, Aéro Montréal, veut développer la feuille de route canadienne et promouvoir la collaboration internationale. En ce sens, Charlotte Laramée est membre du Comité consultatif canadien sur les drones. L’objectif du CCCD est « d’encourager l’innovation et la croissance au sein de l’industrie des systèmes d’aéronefs télépilotés (SATP – RPAS) au Canada. » 

Charlotte Laramée rappelle qu’il est essentiel d’engager les différents niveaux de gouvernement ainsi que les fabricants d’équipement d’origine niveau 1 et 2 (OEM Tier 1 & 2). 

Par ailleurs, soutenir la commercialisation des technologies TLR 7 à 9 demande des investissements publics et privés massifs. Charlotte Laramée ajoute que les utilisateurs doivent être impliqués et bénéficier d’un soutien financier du gouvernement afin de réduire les risques liés à leurs investissements.

« Nous travaillons toujours main dans la main avec le Centre d’excellence sur les drones (CED) pour chacune des initiatives que nous prenons concernant l’industrie de l’aérospatiale. »

– Charlotte Laramée, v-p des opérations, Aéro Montréal

Un des objectifs du CED est de « soutenir le développement de la réglementation au Canada ». Laramée spécifie que le CED est le meilleur partenaire de collaboration en ce qui concerne la réglementation des RPAS.

Programmes offerts

Dans l’intention de mobiliser l’industrie de l’aérospatiale et d’accompagner les PME dans leur croissance, Aéro Montréal propose divers programmes et initiatives « élaborés en fonction des enjeux et des défis actuels et futurs des entreprises. » Laramée présente les quatre suivants :

StartAéro360°

Programme visant à promouvoir l’intégration et la commercialisation de technologies de rupture dans la chaîne d’approvisionnement aérospatiale par la mise au point de démonstrateurs industriels collaboratifs (TRL 7-9).

Portail de RPAS

Les RPAS sont utilisés pour repérer les opportunités, cartographier les acteurs du secteur, partager les occasions commerciales et rechercher des partenariats. 

Zone d’innovation aérospatiale du Québec

Initiative visant à accélérer la commercialisation de l’innovation québécoise destinée à améliorer l’environnement et la société. 

Chantier Véhicule aérien télépiloté (RPAS)

Rassembler et créer des synergies au sein de la communauté RPAS du Québec pour représenter et défendre les intérêts des acteurs du secteur tout en contribuant à son développement.

Charlotte Laramée a participé le 13 mai 2021 au webinaire sur l’avenir des RPAS – drones – (Remotely Piloted Aircraft System), lors de la première Conférence P4IE sur les politiques, les pratiques et les processus liés à la performance d’écosystème d’innovation. Événement présenté par le Partenariat pour l’organisation de l’innovation et des nouvelles technologies (4POINT0). 

Panélistes

Charlotte Laramée : Accélérer la croissance de l’industrie aérospatiale canadienne

Marc Moffat : Former les télépilotes de demain

Frank Matus : L’intégration sécuritaire des drones dans l’espace aérien

Ce contenu a été mis à jour le 2022-09-14 à 18 h 24 min.